E-commerce, quelles sont les tendances et perspectives ?

e-commerce-progression

Quelles sont les tendances de l’e-commerce depuis ces six derniers mois ?
Vous le savez déjà, l’e-commerce est l’un des grands gagnants de la crise du Covid-19.
Pour certain, le confinement a multiplier les ventes en ligne, particulièrement pour le secteur de la beauté et cosmétique en ligne dont les ventes ont été multiplié par deux, vous pouvez d’ailleurs voir ou revoir notre étude !
Enfin, à partir du dé-confinement, les achats en ligne n’ont pas baissé, ceux-ci ont même suivi une tendance progressive.

 

Soldes, opérations commerciales… la nouvelle tendance se passe en ligne !

 

Les soldes qui cette année ont commencé le 15 juillet, marque l’écart. Le chiffre d’affaires des ventes en ligne pendant les soldes d’été 2020 a atteint une hausse de près de 30% par rapport à l’année 2019.

La fin des soldes, le 11 août, aurait dû marquer une période creuse. En comparant les ventes de la dernière quinzaine d’août en 2020 par rapport à celle de 2019,  les ventes en ligne sont toujours nettement au-dessus par rapport à l’année dernière.

Puis, les opérations commerciales pour préparer la rentrée ont suivies. Le secteur qui a particulièrement tiré son épingle du jeu : la fourniture de bureau. Le chiffre d’affaires a augmenté de + 120% par rapport à août 2019.

 

Le mobile au placard pendant le confinement !

 

Avant le confinement, près de ⅔ des ventes pouvait être générés depuis le mobile et 1/3 par le desktop.
D’après notre étude, pendant le confinement, c’est l’inverse qui s’est produit.  Le desktop a devancé le mobile qui ne représentaient plus que ⅓ des ventes à cette période.
Aujourd’hui, le mobile atteint le même stade d’utilisation qu’avant le confinement, et génère désormais près de ⅔ des ventes e-commerce.

 

Vers un retour à la normale ?

 

Ce n’est pas si surprenant de voir l’explosion de l’e-commerce pendant le confinement, car c’était l’un des seuls moyens pour les consommateurs d’acheter.

Pendant le confinement, les ventes en magasins ont été, en partie, reportés sur le web. Les ventes ont donc augmentées.

Cela a permis de changer les comportements d’achat des consommateurs. Pour les e-commerçants, cela a permis d’acquérir et/ou de fidéliser de nouveaux clients. Bien sûr, les consommateurs reviennent en magasins, qui retrouve son rôle social.

En résumé, la culture digitale des clients a été boosté par le Covid, permettant de développer la part des clients omnicanal.

 
Sources : Target2Sell

Partager cet article :